Depuis le début de mon mandat comme coordonnateur du Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean, je remarque un certain scepticisme face à notre projet collectif, mais également je constate que les attentes sont nombreuses principalement parce que les enjeux sont également nombreux dans notre région.

Einstein disait que « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ».

Avec le Hub nous voulons sortir de certains paradigmes pour qu’ensemble nous puissions trouver des solutions. Nous voulons mettre en place les conditions gagnantes pour que nous puissions innover dans nos façons de faire afin de tenter de répondre aux nombreux défis qu’apportera inévitablement l’ère du numérique.

Pour ma part, je pense que nous n’arriverons à répondre à ces défis qu’en arrivant à exploiter de façon efficace la plus grande ressource renouvelable et durable que nous possédions; notre intelligence collective.

Pour y arriver, nous nous devons de faire ce constat ; nous payons présentement le gros prix pour des années d’incapacités à offrir à nos jeunes cerveaux une diversité d’opportunités pour pouvoir développer leur plein potentiel ici en région. Pendant des années nous avons laissé partir des autobus de jeunes vers les grands centres sans arriver à mettre en place les éléments qui auraient pu les retenir.

La richesse de ce potentiel non exploité, Ubisoft l’a bien entendu évaluée avant de décider d’implanter un studio ici à Saguenay il y a un an déjà. Ceux qui n’étaient pas directement impliqués dans le monde du numérique ont réalisé à ce moment que notre avenir pouvait être fait d’autre chose. Depuis les annonces n’ont cessé de se multiplier, qu’on pense au Colab du Collège d’Alma, aux différents projets d’incubateurs, au futur quartier du numérique à Saguenay, à l’ouverture de nouveaux espaces de coworking, etc. À tel point que plusieurs ont déjà de la difficulté à s’y retrouver…et ce n’est que le début !

Pour l’instant nous n’avons pas à refréner les initiatives, au contraire, le potentiel de développement est là, avec la présence d’une université, de quatre collèges, en plus des différents centres de formation et des écoles privées. Toutefois pour répondre à la demande, plusieurs programmes de formation devront s’ajuster (certains ont déjà commencé à le faire) pour répondre aux nouvelles réalités à cette époque de l’économie du savoir.

La clé de cette réussite reste toutefois pour moi la mise en place d’une culture de collaboration dans notre région. Nous entendons certainement être des ambassadeurs de cette culture à travers les différents projets du Hub. Cette façon de faire nous permettra de nous démarquer tout en imposant un modèle en harmonie avec nos valeurs régionales.

Je suis donc fier de participer à MonClavius qui représente un exemple parfait d’initiative qu’on peut mettre en place pour justement favoriser les échanges et la collaboration.
L’entreprise Devicom, qui fête son 30e anniversaire cette année, montre ainsi encore une fois le chemin en mettant cette plateforme gratuitement à la disposition des gens œuvrant autour du numérique.

Longue vie à MonClavius et au plaisir de vous lire !